Pascalle GOUSSE-KRITTLE

Sculptrice

L'Atelier des sens: « Pourquoi la sculpture Pascalle ? »

 

Pause longue, puis, sur un rythme rapide, presque dur : « Vieux rêve d’opticienne. Occuper l’espace en 3D............."

Pause. Puis: " En 6° je suivais des cours de peinture dans un atelier
Les yeux sont vifs. Le ton monte un peu. Le rythme est toujours aussi rapide. «   J’ai eu, très tôt, le contact avec ce qu’on appelle « l’Art ».
La voix s’élève : «  Je suis folle des couleurs !

 

Mais j’aime aussi, j’aime surtout, ce qui est disproportionné. «

 


Court silence. Et en conclusif : « Et puis l’odeur du fer soudé ça m’excite. Comme un parfum. En plus, la sculpture ça avance vite .  »

 

L'Atelier des sens : - Hobby ou métier ?

Pascalle : « Ni l’un ni l’autre. Une passion, peut-être.



Un goût, un plaisir…. Et plus que ça, c’est certain.


Le problème avec l’art c’est que c’est trop difficile à vendre. «

L'Atelier des sens : «  C’est, peut-être, ce qui explique l’évolution vers la création de mobilier ? Tu pourrais trouver là un créneau plus « porteur »


Autruche -lampe

barbecue


Le même, vu de dos, ( parce qu'on trouve qu'il a un cul intéressant! )

Pascalle : «  Non ! J’ai envie, en ce moment, d’aller dans ce sens. C’est tout.
Là, j’ai une idée de chaise, en courbes… Je sais que je vais la faire.  Je pense aussi à un vélo …. qui  serait une lampe. Je ne sais pas comment ça va partir…. »

L'Atelier des sens: «  Quand on te voit ( 40 kgs toute mouillée ?) on se demande comment tu fais ! Souder. Oui. Mais cintrer ! »

Pascalle : ( rire en cascade) Ah ! Oui ! Ca et le poids des pièces lorsqu’il faut les déménager !
Pour cintrer je plante ma pièce dans tous les interstices favorables de la maison


et je me suspends.

J’ai foutu en l’air, comme ça, pas mal de marches de l’escalier d’en bas… Les grosses poutres en bois… Et là je suis en train d’esquinter l’escalier en fer ! Regarde.

L'Atelier -des-sens: " Exposer plus, ça pourrait être bien, non? "

Pascalle: ( Rire en éclats ) Si tu me trouves un coach!
Déjà, transporter les pièces c'est une sacrée logistique! Il faut que je passe par des copains, costauds de préférence. Ils sont libres ou pas, ou ils ont autre chose à foutre. Idem pour le retour des sculptures au bercail... Pour un résultat hyper aléatoire! Si t'en connais des personnes qui ont le parc qui va bien avec la dimension de mes sculptures....... T'hésite pas! Tu me le dis.

OK Pascalle,
Pascalle femme fer,

femme force,

femme couleur, femme ardeur.

On va faire passer le message